Nous avons 2 cerveaux !!

Comment nos intestins influencent-ils notre cerveau et par la même occasion notre comportement ?

L’intestin héberge 200 millions de neurones. C’est autant que le cerveau d’un chien ou d’un chat ! Ces neurones communiquent en permanence avec ceux du cerveau. Dans le cadre de l’axe cerveau-intestin, les recherches récentes s’intéressent au microbiote intestinal et à ses 100 000 milliards de bactéries. En effet, des déséquilibres du microbiote intestinal pourraient être impliqués dans certaines maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer), des troubles de l’humeur (stress, anxiété…) ou des maladies psychiques (dépression, autisme…).

« Avoir le ventre noué, des papillons dans l’estomac » « Se mettre la rate au court-bouillon » « Se faire de la bile »… Bien avant que la réalité scientifique ne leur donne raison, les expressions populaires mettaient en avant le lien étroit entre notre ventre et nos émotions…

95% de la sérotonine est produite au niveau de l’intestin et prend part aux échanges entre le cerveau et l’intestin via le nerf vague. La sérotonine est un neurotransmetteur, parfois aussi appelé «hormone de la sérénité» qui régule une vaste gamme de fonctions comme l’humeur ou le comportement.

Le microbiote intestinal influencerait les fonctions de l’organisme, au-delà de ses rôles métaboliques et de barrière vis-à-vis des agressions extérieures. Sa participation à l’axe intestin-cerveau conduit même à penser qu’en cas de déséquilibre, il pourrait jouer un rôle dans de nombreuses maladies neurologiques et psychiatriques.

Quel est le rôle du microbiote intestinal sur le stress, l’anxiété ou la dépression… ?

Même si les mécanismes ne sont pas encore clairement élucidés, on sait que le microbiote intestinal agit sur le cerveau, par les voies sanguines et nerveuses via la sécrétion et libération de certaines molécules.

Cette communication intestin/cerveau a conduit les chercheurs à s’intéresser aux liens possibles entre un déséquilibre au niveau du microbiote intestinal et certains troubles psychiques fréquemment rencontrés, comme le stress ou l’anxiété.

Extraits de différents articles trouvés sur le web dont recherche sur l’autisme

Nous sommes ce que nous mangeons !!

Dans un prochain article j’aimerais explorer les façons d’améliorer l’interaction entre nos « 2 cerveaux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s